J.F. Loyer
À propos de J.F. Loyer | Indirectum, directum et rectum

À propos de J.F. Loyer | Indirectum, directum et rectumJ.F. Loyer

Au premier abord, soit ce Montréalais d’origine est un passionné d’écriture rempli d’idées saugrenues, soit il est un mollusque. Après constatation que celui-ci a des jambes, nous devons donc rejeter la deuxième hypothèse.

Aussi illustrateur, J.F. Loyer écrit des scénarios de bandes dessinées depuis sa plus tendre enfance, lui qui aspirait à une carrière de bédéiste. Au fil du temps, il comprend qu’il n’est peut-être pas celui qu’il croyait être, un illustrateur qui écrit ses propres scénarios, mais plutôt un scénariste qui fait ses propres dessins. Parmi les innombrables projets inachevés qui se sont accumulés au fil des ans, une mini-BD produite en 2007 est le seul ouvrage complété.

Depuis toujours, l’amour de l’écriture et des mots a meublé son quotidien. La langue française est un concerto de mots trop riches pour ne pas s’amuser à faire valser les verbes transitifs avec les compléments d’objet direct. Son chant d’allégresse est le reflet d’un soleil étincelant sur un océan d’allégories.

Photographe amateur à ses heures, J.F. aime par-dessus tout illustrer ses observations sur la vie et les gens, peu importe le médium. S’il écrit, c’est d’abord et avant tout pour répondre à un besoin : celui de faire sortir de sa tête toutes ces idées afin de laisser de l’espace pour des nouvelles. Et force est d’admettre que le processus lui apporte le même plaisir que le père Noël qui descend par la cheminée d’une usine de biscuits.

Découvrez le roman

Les prémices de ce roman se situent en 2010, à la suite de questionnements introspectifs de l’auteur. En 2011, après une période de maturation sur le sujet, l’auteur écrit quelques ébauches de nature embryonnaire...

 

découvrir le roman
Le roman